SYNDIC DE COPROPRIETE

Qu'est-ce qu’une Copropriété ?

L’essentiel de la vie en copropriété en 12 définitions :

Assemblée des copropriétaires

Dans les immeubles soumis au statut de la copropriété, l’ensemble des propriétaires 

est réuni au sein du syndicat des copropriétaires, qui prennent les décisions importantes relatives à l’immeuble. Le syndicat se réunit en assemblée, au moins une fois par an, 

afin de voter le budget, valider les comptes de l’exercice précédent, nommé le syndic, voter la réalisation de travaux, etc.

Chaque copropriétaire dispose d’un nombre de voix proportionnel au nombre de millièmes (ou tantièmes) correspondant à son lot. Selon leur importance, les décisions sont prises selon différentes majorités, prévues dans la loi du 10 juillet 1965 relative à la copropriété.

Carnet d’entretien

Il s’agit d’un document établi et tenu à jour par le syndic. Il réunit les informations relatives à l’entretien d’un immeuble en copropriété. Il répertorie notamment les informations concernant les travaux effectués, la référence aux contrats d’assurance du professionnel qui les a réalisés, les contrats d’entretien et de maintenance des éléments communs, comme l’ascenseur. Tout copropriétaire peut en demander copie au syndic.

A savoir : Dans le cadre de la vente, il doit être communiqué à tout candidat acquéreur.

Conseil syndical

Elu par l’assemblée générale d’une copropriété, et composé de copropriétaires, 

le conseil syndical a pour mission d’assister le syndic et de contrôler sa gestion. 

La loi du 10 juillet 1965 rend obligatoire l’élection d’un conseil syndical. 

Néanmoins, l’assemblée générale peut, à la double majorité de l’article 26 

(majorité des copropriétaires représentant au moins les 2/3 des voix) renoncer au conseil syndical.

A savoir : Peuvent être membres du conseil syndical les copropriétaires, leurs conjoints, ou leurs représentants légaux. Ne peuvent être élus les locataires, le syndic, son conjoint, ses ascendants ou descendants, ou un préposé du syndic, comme le gardien par exemple.

Copropriétaire

Dans le cadre de la copropriété, le terme « copropriétaire » désigne chaque propriétaire d’un lot, composé d’une partie privative et d’une quote-part de partie commune. 

L’ensemble des copropriétaires forme le syndicat de copropriétaires. 

Ce syndicat est représenté par un syndic, bénévole ou professionnel.

Lot de copropriété

Le lot de copropriété représente une fraction d'un immeuble suite à sa division. 

Il est constitué des parties privatives et d'une quote-part des parties communes. 

Un logement situé en copropriété et sa quote-part de parties communes constituent 

un lot de copropriété. Chaque lot est déterminé par l'état descriptif de division.

Charges de copropriété

Ces charges concernent des dépenses engagées par la copropriété, qui sont à la charge de chaque copropriétaire, en fonction de leur quote-part. 

Les charges générales sont liées aux dépenses d’entretien, de conservation 

et d’administration des parties communes de l’immeuble (charges liées à l‘entretien 

des escaliers, aux travaux de ravalement…).  

Des charges dites « spéciales » concernent les parties communes à l’usage 

de certains copropriétaires. Seuls les copropriétaires qui ont l’utilité de ces services 

et équipements sont tenus d’y contribuer (les charges liées à l’ascenseur).

Lot de copropriété

Le lot de copropriété représente une fraction d'un immeuble suite à sa division. 

Il est constitué des parties privatives et d'une quote-part des parties communes. 

Un logement situé en copropriété et sa quote-part de parties communes constituent 

un lot de copropriété. Chaque lot est déterminé par l'état descriptif de division.

Millièmes (tantièmes) 

Les millièmes attribués à un logement dans une copropriété servent à répartir les charges ou à déterminer le nombre de voix dont chaque propriétaire dispose lors des assemblées. Ces millièmes, également appelés tantièmes, sont proportionnels à la valeur relative 

de chaque partie privative (article 5 de la loi du 10 juillet 1965 ).

A savoir : C’est le géomètre, lors de la création de la copropriété, qui les calcule.

Parties communes

Dans un immeuble en copropriété, il faut distinguer les parties communes 

et les parties privatives, en fonction du critère de l'usage ou de l'utilité que la partie 

va présenter pour les copropriétaires.  

Les parties communes sont définies par l'article 3 de la loi du 10 juillet 1965 

comme étant les parties des bâtiments et des terrains affectés à l'usage ou à l'utilité 

de tous les copropriétaires ou de plusieurs d'entre eux.  

Certaines parties du bâtiment sont présumées être parties communes. 

Il s'agit par exemple du gros œuvre, des éléments d'équipements communs, du sol, 

des cours jardins et voie d'accès...

Le règlement de copropriété peut toutefois prévoir une répartition différente. 

Un jardin peut être affecté en partie privative, par exemple. 

En outre, une partie commune peut être affectée à la jouissance exclusive 

d'un copropriétaire. Ce droit de jouissance ne retire pas à la partie commune 

son caractère. 

Parties privatives

Les parties privatives sont « les parties des bâtiments et des terrains réservées à l'usage exclusif d'un copropriétaire déterminé ». Ces parties sont « propriété exclusive de chaque copropriétaire ». 

La loi n'établit pas une liste des parties présumées privatives. Le règlement doit donc 

les décrire de façon précise. 

En cas de lacune ou d'ambiguïté, les juges qualifieront la partie litigieuse, sur le critère 

de l'utilité et l'usage exclusif de la partie.

Règlement de copropriété

Le règlement de copropriété pose les règles d'organisation de la copropriété. 

Il peut être comparé aux statuts d'une société.

Il s'agit d'un document qui s'impose à tous les copropriétaires.

Ce règlement fixe la destination des parties privatives et communes, les conditions 

de leur jouissance. Il fixe, sauf dispositions légales impératives, les règles 

de l'administration des parties communes. Il ne peut imposer de restrictions aux droits 

des copropriétaires, sauf à les justifier par la destination de l'immeuble, définie 

par les actes (immeuble à usage d'habitation, commerces autorisés ou non...), 

par ses caractères (aspect, standing...) ou sa situation (environnement, quartier...). 

En cas d'absence de règlement, la loi du 10 juillet 1965 s'appliquera dans toutes 

ses dispositions.

Le règlement de copropriété comme ses modifications ultérieures doivent faire l'objet d'une publication au service de la publicité foncière.

Syndic de copropriété

Dans le cadre d'une copropriété, le syndic est un professionnel ou un bénévole 

qui représente le syndicat des copropriétaires. Il est l'organe exécutif de la copropriété. 

Il a pour mission (lien vers article : Le rôle du syndic) notamment de convoquer l'assemblée générale et d'exécuter les décisions votées, d'assurer la gestion 

de la copropriété, et de veiller à l'entretien et à la conservation de l'immeuble.

Il est lié à la copropriété par un contrat type de syndic (lien vers l’article). 

Il est désigné, à titre provisoire, dans le règlement de copropriété lors de la création 

de la copropriété. Il s'agit le plus souvent du promoteur lui-même. Puis la désignation 

du syndic, comme le renouvellement de son mandat, sont soumis au vote de l'assemblée générale, à la majorité absolue. 

Son mandat ne peut par principe excéder 3 ans. 

La désignation d'un syndic est obligatoire. 

A défaut, un administrateur provisoire sera nommé par le juge. Il pourra notamment se voir confier la mission de convoquer une assemblée générale qui devra désigner un syndic. 

Syndicat de copropriétaires

Dans le cadre d'une copropriété, le syndicat des copropriétaires regroupe l'ensemble 

des copropriétaires. 

Ce syndicat a la personnalité morale : il constitue donc une entité juridique à part entière, qui est représenté par le syndic. 

Le syndicat des copropriétaires à un rôle limité à la conservation de l'immeuble 

et d'administration des parties communes. Toute décision est prise en assemblée générale des copropriétaires, organe délibérant du syndicat.

Qu'est-ce qu’un Syndic de Copropriété ?

Le rôle du syndic de copropriété :

 

La loi du 10 juillet 1965 et le décret du 17 mars 1967 régissant la copropriété, 

définissent le rôle du syndic.

 

L'article 18 de la loi précise ses principales responsabilités :

 

  • Il fait respecter le règlement de la copropriété et assure la bonne exécution 
  • des décisions de l'assemblée ;
  • Il administre l'immeuble, pourvoit à son entretien, à sa garde, et peut prendre l’initiative d'entreprendre des travaux urgents.
  • Il représente le syndicat de copropriétaires dans tous les actes civils (comme l'achat ou la vente de parties communes) et en justice.
  • Il est seul responsable de sa gestion et ne peut se faire substituer. En outre c'est lui qui convoque les assemblées générales et en assure le bon déroulement, 

tient la comptabilité de la copropriété et rend compte de sa gestion à l'assemblée (laissant à la disposition de celle-ci les pièces justificatives), établit les budgets prévisionnels, s'emploie au recouvrement des charges, gère le personnel employé par le syndicat, tient à jour la liste des copropriétaires, conserve les archives 

du syndicat, et s'occupe des assurances de l'immeuble.

 

C'est l'assemblée des copropriétaires qui le choisit à la majorité absolue de tous 

les copropriétaires (article 25 de la loi du 10 juillet 1965). L'assemblée fixe elle-même 

la durée du mandat qui ne pourra excéder 3 ans (article 28 du décret du 17 mars 1967). Arrivé à échéance, l'assemblée peut renouveler le mandat de son syndic ou en choisir un nouveau.

 

France IMMOBILIER vous apporte une solution globale pour vous soulager

d’une gestion contraignante et une protection optimale pour votre copropriété :

 

Une Gestion courante sur mesure chez FRANCE IMMOBILIER pour VOUS :

Une offre qui vous ressemble

Parce que nous savons que faire gérer un immeuble est une démarche engageante qui doit se concrétiser en toute confiance, FRANCE IMMOBILIER a développé un mandat s’adaptant à la typologie et aux besoins de votre copropriété, afin de vous accompagner jour après jour dans la valorisation de votre patrimoine.

DECOUVREZ NOTRE PACK SERENITE :

  • Régularisation et règlement des charges et taxes
  • Recouvrement des impayés et si besoin mise en place des actions judiciaires nécessaires.
  • Représentation ou assistance pour toutes les obligations techniques, juridiques et fiscales concernant votre bien (interventions auprès des administrations, organismes publics, compagnies d'assurance…).
  • Rendu de compte de façon claire et précise de notre gestion par un accès 24h/24h à votre compte client sur votre espace perso INTRANET sur le site : ⦁ www.franceimmobilier.fr
  • COMPTES-RENDUS DE VISITES D’IMMEUBLE : Nous définissons ensemble le nombre de visites du gestionnaire sur la copropriété, en fonction : de la taille de l’immeuble.
  • du nombre, de la nature, de l'état d’usure de ses éléments d’équipements communs (chauffage collectif, ascenseur, espaces verts,…)
  • du niveau d’accompagnement attendu par le Conseil Syndical et les copropriétaires 

Ces visites ont pour but de déterminer les actions d’entretien à envisager. À l’issue de chaque visite, un compte-rendu est mis à disposition sur votre Espace Client en ligne Comptes -rendus de gestion :

Nous nous engageons à adresser un compte-rendu annuel sur la gestion de l’immeuble à chaque copropriétaire (également disponible sur votre Espace Client en ligne).

Envoyé avec la convocation d’Assemblée Générale, il recense le résultat des comptes, le suivi des travaux, des sinistres, des procédures et vous permet d’être parfaitement informé avant l’Assemblée Générale.

Actualités de votre copropriété :

Par mail ou SMS, chaque copropriétaire est averti en temps réel :

  • des évènements liés à la copropriété (panne, changement de code,…)
  • du suivi des interventions (réparations, travaux,…)
  • des dates clés proches (Assemblées Générales,…)

Votre copropriété en ligne :

Espace Client en ligne vous donne accès rapidement aux informations de votre bien et votre immeuble :

  • vos comptes (appels de provisions, relevé général de dépenses
  • vos documents (convocations et procès-verbaux d’AG, comptes rendus de gestion
  • vos contacts (gestionnaire, gardien, membres du Conseil Syndical.

NOS OUTILS :

  • Un espace client INTRANET sur le site www.franceimmobilier.fr  pour suivre vos comptes, retrouver tous vos documents, et déposer vos demandes et suivi d’incidents en ligne.
  • Membre du Conseil Syndical, nous vous y avons spécialement dédié un espace pour suivre les dépenses et le budget de votre copropriété, accéder à tous les justificatifs de charges, et consulter les dernières actualités pratiques et réglementaires.
  • La possibilité de payer en ligne de façon sécurisée les charges sur votre espace client INTRANET sur le site www.franceimmobilier.fr
  • Le président de chaque copropriété bénéficie d’un accès sécurisé sur le compte de sa copropriété afin de suivre en temps réel les mouvements bancaires.  
  • Nous réalisons les visites de votre immeuble sur tablette avec diffusion d’un compte-rendu après chaque visite.
  • Via nos accords-cadres, nous vous faisons bénéficier de tarifs préférentiels pour une meilleure maîtrise de vos charges.
  • Nous vous accompagnons en matière de transformation énergétique grâce à notre forte expérience sur le sujet.

 

VOTRE SERENITE EST NOTRE PRIORITE !!!

DOCUMENTS A NOUS FOURNIR POUR d’établir le CONTRAT DE SYNDIC 

  • Deux derniers P.V. de l’assemblée générale des copropriétaires.
  • Etats des dépenses.
  • Plans de l’immeuble.
  • Le règlement de copropriété et ses modificatifs publiés.
  • L’état descriptif de division et ses modificatifs publiés.
  • Garantie décennale / dommage ouvrage (constructions datant de – de 10 ans).
  • Un récapitulatif de tous les sinistres en cours et effectués sur votre copropriété.

Accès agent  Accès agent - HONORAIRES DE L'AGENCE - Mentions légales

devis site internet strasbourg - creation site web agence immobiliere